Sélectionner une page

Viva Technology 2017, Astek y était

Plus besoin de se déplacer à Las Vegas. Pour la seconde année consécutive, le salon Viva Technology a rassemblé le monde de l’innovation à Paris. Astek était Porte de Versailles du 15 au 17 juin 2017 pour s’informer sur les dernières tendances, suivre les recherches de ses clients et rencontrer des start-ups innovantes. Trois thèmes étaient envahissants cette année : l’intelligence artificielle, les drones et la réalité virtuelle.

 

Viva Technology : un succès sans conteste

 

Plus de 68.000 visiteurs contre 45.000 l’année précédente, 6.000 start-ups et 500 conférenciers venus du monde entier, le salon a été sans conteste un succès, illustrant la rapidité de déploiement des innovations récentes et le spectre d’applications dans notre vie de tous les jours.

Des robots d’accueil autonomes orientaient ainsi les visiteurs vers les stars du salon. Parmi celles-ci, on a pu noter les imprimantes 3D de nourriture capables de reconnaître les ingrédients et de proposer des entremets aux formes étonnantes. Ou encore les bras robotisés capables de construire directement du mobilier urbain en « imprimant » le béton. Intérêt démontré en cette période de restriction de budgets et de prise de conscience écologique pour les lampadaires municipaux à détecteur de présence. Moment de détente imposé autour du baby-foot connecté qui commente vos matchs, gère vos statistiques, passe les actions au ralenti et organise le réseau social entre les joueurs. Sans oublier l’inévitable hackathon regroupant plus de 200 étudiants durant 25 heures, consacré cette année à l’intelligence artificielle, l’expérience numérique, la prévention en santé et les immeubles intelligents.

Viva Technology Seabubbles

Bateaux taxis volants parisiens prochainement sur la Seine

 

L’intelligence artificielle

 

Viva tech IA


Le but n’est plus d’apprendre à vivre avec l’intelligence artificielle, mais d’apprendre à vivre mieux avec et grâce à elle.

Au cours des différentes conférences, on a noté que les acteurs s’intéressaient tout autant à l’évolution des principales technologies sous-jacentes (« machine learning », vision automatique…) qu’à l’impact à venir sur un ensemble de secteurs. La santé, la sécurité des personnes, des biens et des systèmes, les transports, les ressources humaines, la finance et la relation client sont les principaux secteurs où fleurissent les produits et prototypes.

Notons les nouvelles offres de type « AI-as-a-service » permettant aux développeurs de créer des applications s’adaptant au comportement de chaque utilisateur. En exemple dans le domaine de la « smart home », si l’utilisateur a l’habitude de fermer les rideaux ou d’éteindre les lumières lorsqu’il allume la télévision, la maison intelligente l’apprend au cours du temps et finit par le faire d’elle-même.

Plus généralement, le sentiment exprimé par la plupart des conférenciers a été que les capacités de big data, l’explosion des objets connectés et les développements de l’analyse comportementale sont en train de fournir très rapidement un champ de progrès très étendu aux logiciels et machines intelligentes. La question n’est plus de savoir où et quand l’intelligence artificielle s’imposera dans chaque domaine, mais comment en tirer le meilleur bénéfice.

 

Les drones

 

Les drones se diversifient : version gonflable

Les drones se diversifient en versions gonflables

Afin de présenter l’ensemble des usages professionnels ou ludiques développés récemment, Viva Technology a organisé des courses de drones de toutes formes et tailles. Certains étaient pilotés par des gants, par des lunettes de réalité virtuelle, voir complètement autonomes. Parmi les innovations les plus surveillées : la capacité d’autogestion d’un drone ou d’une flotte attachée à une tâche particulière. De nombreux produits ou futurs produits sont ainsi orientés vers la surveillance ou la maintenance d’équipements ou de ressources difficiles d’accès.

En matière de surveillance agricole par exemple, des drones savent désormais décoller, prendre des images des cultures, revenir se poser et se recharger dans leur hangar chaque jour de manière autonome. Ajouter à cela un peu de reconnaissance d’images et d’intelligence artificielle : l’arrosage automatique du champ est optimisé et l’agriculteur prévenu de la date idéale de récolte.

 

La réalité virtuelle

 

Si la réalité augmentée, et en particulier ses applications à la formation ou à la maintenance, gagne de l’importance dans les allées du salon, sa grande sœur la réalité virtuelle immersive reste de loin la plus génératrice d’innovations et d’intérêts. L’un des axes récents étant de l’étendre à d’autres sens que la vue et l’ouïe. Si les développements autour de l’odorat et du goût restent anecdotiques, les innovations autour du toucher pourraient être rapidement appelées à une diffusion. Des gants de toucher virtuel permettent la manipulation d’objets virtuels et le ressenti des textures et des glissements. Les simulateurs de vol s’équipent de ventilateurs réagissant en fonction des mouvements de l’utilisateur.

En matière d’innovation s’appuyant sur la réalité virtuelle, le simulateur à vocation de formation reste l’un des domaines professionnels les plus représentés. Le rendu est précis et crédible, et l’utilisateur ne se sent pas seul face à sa situation professionnelle : un formateur, réel ou virtuel, le conseille en permanence en fonction des gestes qu’il fait ou des questions qu’il pose. Difficile de ne pas imaginer un impact très positif de cette image ludique sur l’attrait des formations.

Viva Technology VR Réalité virtuelle

L’ère du « virtual shopping » ?

A suivre

 

Difficile finalement de faire un choix parmi les start-ups ou petites entreprises à suivre. L’un des succès du salon vient justement que l’on en ressort avec le sentiment que, dans ce foisonnement d’idées parfois peu comparables entre elles, la vaste majorité des projets n’a pas volé sa place dans cette tribune de l’innovation.

Enfin, Viva Technology 2017 m’a conforté dans l’assurance que nos propres activités d’innovation au sein d’Astek, ainsi que les conseils et développements que nous apportons à nos clients, sont au cœur des progrès actuels, et mes collègues et moi attendons avec impatience Viva Technology 2018.

 

Pour en savoir plus

Conscient que cette liste, forcément trop limitée, ne peut couvrir l’ensemble de l’expérience Viva Technology, je recommanderai cependant à ceux qui n’ont pu se rendre sur le salon de visiter les sites de certaines des entreprises suivantes, pour avoir un aperçu de Viva Technology : 1001pact, Airobotics, Apizee, Aria Technologies, Axible, Azendoo, Bigrobots, Blue Frog robotics, Boarding Ring, Cityzen data, Comeet, Cypheme, HAP2U, Heuritech, iFollow, Logpickr, Keeex, Matternet, Mini Green Power, Natural machines, Neuràdom, Octopus robots, Open Mind innovation, Projet-nu, Quick, Draw !, Seabubbles, Tellmeplus, ZiBlue, etc.

Précédent

Suivant

Share This

Vous avez aimé ce contenu ?

Partagez-le à votre réseau

Astek Mag Footer