Sélectionner une page

BITCOIN : 10 choses que vous devriez savoir avant d’investir

 

1. L’identité de l’inventeur du Bitcoin n’est pas connue

mystery creator bitcoin

…Et ne le sera probablement jamais. Depuis près de 10 ans à l’abri du pseudonyme Satoshi Nakamoto, il/elle ou un groupe de personnes est l’auteur du premier document sur la crypto-monnaie : « Bitcoin : A Peer-to-Peer Electronic Cash System ». Ce livre blanc de 9 pages a été publié suite à la crise des subprimes de 2008 et présente une alternative au système monétaire international sous forme de monnaie virtuelle décentralisée et déconnectée du système bancaire, aussi bien mode de paiement, qu’outil de spéculation ou d’épargne.

Le mystère, l’anonymat et la « hype » qui entourent la crypto-monnaie ont facilité la diffusion d’informations contradictoires. De ceux qui ont tenté de s’attribuer la paternité du Bitcoin, à ceux qui soutiennent l’idée que sa création soit l’œuvre d’un puissant conglomérat d’entreprises Samsung, Toshiba, Nakamichi et Motorola, les théories foisonnent entre défenseurs et opposants.

 

2. Les deux pizzas les plus chères du monde

70 millions crypto

Selon la légende, l’un des premiers achats en bitcoins a été effectué par l’utilisateur Hanyecz pour deux pizzas de la marque Papa John’s le 21 mai 2010 en échange de 10 000 unités, soit la valeur d’un panier gourmet de 70 millions d’euros aujourd’hui !

Le développeur a soldé ultérieurement sa position (4 000 unités) pour une valeur de 4 000 dollars lui permettant d’acquérir un ordinateur et des cartes graphiques.

 

3. Le Bitcoin n’est pas l’unique crypto-monnaie

3-min

Après un début prometteur, une Blockchain accessible au plus grand nombre et des actions de minages réussies, la popularité du bitcoin a suscité l’apparition de nouvelles crypto-monnaies censées améliorer le concept initial. L’année 2011 marque l’essor de la concurrence et la fin du monopole Bitcoin dans l’histoire des crypto-monnaies. Il en existe aujourd’hui plus de 1 600 dans le monde, avec des spécificités propres (transactions plus rapides, meilleure confidentialité, smart contracts, IoT…).

 

4. Est-ce que Bitcoin est légal ?

En 2014, seulement 40% des américains avaient entendu parler du Bitcoin (source : Bloomberg). En 2017, 80% d’entre eux connaissaient son existence selon une étude menée par lendEDU,  40% doutaient toujours de la légalité du Bitcoin et 11% étaient sûrs de son caractère illégal. Bulle financière, écosystème technologique, cryptosphère, start-ups, nouveaux métiers, il reste un long travail de sensibilisation et d’information à effectuer concernant les crypto-monnaies, d’autant qu’il n’y a pas d’universalité de la législation les concernant.

 

5. Le Bitcoin a un cours officiel dans certains pays

japon

Le Bitcoin ne peut être interdit, il n’est soumis à aucune juridiction d’une quelconque institution bancaire traditionnelle. Il ne vous suffit que d’une connexion internet et d’un portefeuille Bitcoin pour participer à l’écosystème.

Contrairement à la Bolivie, la Chine ou le Vietnam qui ont souhaité l’interdire, certains pays comme la Russie, le Venezuela et l’Australie lui ont donné un cours légal et officiel. C’est aussi le cas du Japon qui mise sur les fintechs et leurs technologies sous-jacentes pour relancer son économie malgré le crypto-hack de 500 millions de dollars de janvier sur les marchés de Tokyo. De son côté l’union européenne au fil de ses rapports s’inquiète, veut réguler, prévient ou rassure alors que le marché des crypto retient toute l’attention de la commission des affaires économiques et monétaires.

De nombreux autres pays n’ont pas de position officielle sur les crypto-monnaies.

 

6. L’écosystème Bitcoin est vulnérable aux cybermenaces

6-min

Le manque de contrôle et de sécurité autour des crypto-monnaies est renforcé par l’anonymat intrinsèquement lié au fonctionnent du Bitcoin, un cocktail attractif pour les cybercriminels. Le premier hack a eu lieu en 2014 où 850 000 bitcoins ont été dérobés et vendus via MtGox la principale plateforme d’échange bitcoins/argent réel causant la chute massive du cours avec en supplément un effet délétère sur la confiance des détenteurs de bitcoins.

2014 est le seul moment dans toute l’histoire Bitcoin où ses investisseurs ont accusé une perte sur l’année d’environ 62%. Les hackers responsables de l’attaque n’ont pas réussi à en tirer profit, la plateforme n’autorisait qu’une limite de retrait de 1000 dollars par jour. Depuis, de nombreux vols continuent d’être recensés, récemment en Corée avec la plateforme Coincheck.

 

7. Le Bitcoin a connu plusieurs Krachs

krach bitcoin

Après s’être maintenue à environ 1000 dollars sur le dernier trimestre 2013, la valeur du Bitcoin chute subitement en février 2014 jusqu’à 111,56 dollars, soit une perte extraordinaire de 88%, avant de se stabiliser autour des 600 dollars. Il faudra attendre 2 ans pour que le palier des 1000 dollars soit à nouveau dépassé.

Le Bitcoin est très volatile car sensible aux événements et bien que parfois mis à mal par les crises – fermetures de plateformes, ventes spectaculaires, annonces de failles de sécurité, hacks, réactions des pays ou des banques centrales, spéculation – aucune n’est parvenue à le mettre à terre de manière définitive.

 

8. Le Bitcoin au seuil des 20,000 $

7-min

Le bitcoin a battu son record historique le 17 décembre 2017 atteignant 19 891 dollars, soit 16 323 euros. Aujourd’hui, un bitcoin vaut environ 8 230 dollars ou 7 018 euros. Vous pouvez consulter les grandes dates de l’histoire du Bitcoin depuis ses origines dès 1977.

 

9. L’algorithme limite le nombre de bitcoins à 21 millions

9-min

Un point remarquable du Bitcoin est que la production maximale de coins a été prédéterminée à la création de la crypto-monnaie. L’algorithme a prévu 21 millions d’unités. Aujourd’hui, plus de 16 millions de bitcoins ont déjà été minés, soit plus de 75% du total à produire. La diffusion de coins est donc sous contrôle et le protocole prévoit un ralentissement dans la création des futurs coins jusqu’à l’émission du dernier prévue en 2140.

La détention des crypto-monnaies est très concentrée. En effet, 95% des montants totaux en circulation sont détenus par seulement 2,5% des adresses, sachant qu’un même individu peut se cacher derrière plusieurs adresses (source JP Morgan).

 

10. 25% des bitcoins ont été perdus

53 millions-min

Une étude empirique de la Blockchain Bitcoin réalisée par Chainanalysis en 2017 veut que près de 25% des bitcoins minés jusqu’à aujourd’hui soient irrémédiablement perdus. Entre 2,7 et 3,7 millions de bitcoins auraient donc disparu du marché, ce nombre varie selon les estimations. Ramené au cours d’aujourd’hui, cela représente un vrai trésor ! Mais comment ?

Pour stocker vos bitcoins, une clé et une adresse sont nécessaires. Plus vous possédez de portefeuilles Bitcoin, plus vous aurez de clés à mémoriser. Certains sont plus sécurisés que d’autres. Parmi les plus courants, on compte le portefeuille en ligne, les smartphones, les hardwares (disque dur ou clé ledger) et même la simple feuille de papier. Autant de supports sensibles aux éléments, sujets aux dysfonctionnements, aux pertes/vols ou encore à la casse. Certaines entreprises se spécialisent dans la récupération de coins avec un succès encore assez mitigé avec un taux de récupération moyen de 30% à 80% pour les meilleurs.

Précédent

Suivant

Share This

Vous avez aimé ce contenu ?

Partagez-le à votre réseau

Astek Mag Footer