Sélectionner une page

Retour sur WWDC avec Luca, consultant Astek

Luca peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Luca et je travaille avec Astek depuis 2015. Je suis depuis le début en mission chez Air France sur une application interne qui est désormais déployée sur plus de 5000 iPads.
Bien que j’ai pu travailler avec diverses technologies au cours de mes études, c’est dans le développement iOS natif que je me suis exclusivement spécialisé. J’ai commencé le développement iOS en auto-formation, avec iOS4, il y a environ 8 ans.

Luca, peux-tu nous dire comment tu as pu participer à cette expérience WWDC ?

L’accès est limité en termes de places. Ce sont environ 5000 développeurs qui peuvent y assister, sur probablement des dizaines de milliers d’intéressés. Il faut disposer d’une licence Apple et participer à un tirage au sort qui a lieu généralement en mars. Les heureux sélectionnés voient alors leur compte débité de 1600 $.
La conférence a lieu en juin, cela laisse peu de temps pour tout planifier. Notamment le transport et l’hébergement, car la conférence a lieu à San José en Californie.
Ce n’est pas un événement auquel on peut facilement participer chaque année. Pour cette édition 2018, j’ai été tiré au sort. Mais surtout, j’ai eu la chance d’être accompagné par Astek qui a pu financer le ticket d’entrée.
Merci à la direction, et plus particulièrement à Nicolas Amer et Aurélie Allegro, d’avoir rendu cela possible !

Peux-tu nous expliquer en quoi consiste cet événement ?

La WWDC est LA conférence pour les développeurs Apple, elle permet notamment d’être informée des nouveautés à venir lors de la prochaine mise à jour majeure.
Elle se déroule sur une semaine complète, avec de nombreuses sessions qui permettent d’approfondir ces nouveautés. Il y a également la possibilité de discuter en one-to-one avec des ingénieurs Apple.

Quelles nouveautés techniques as-tu pu découvrir ?

En dehors des diverses améliorations pour les performances, les principales nouveautés à approfondir sont les suivantes :
ARKit 2 : la réalité augmentée va probablement être de plus en plus importante à l’avenir. Cette seconde version du framework permet d’en faire davantage, notamment avec des possibilités multi-utilisateurs et la détection d’objets.
Core ML 2 : là aussi des évolutions intéressantes sur le framework du Machine Learning.
Siri Shortcuts (Raccourcis) : cela donne la possibilité aux développeurs de donner aux applications la possibilité d’agir plus étroitement avec Siri. Les utilisateurs seront en mesure de déclencher des actions par exemple, ce qui n’était pas possible jusque-là.
Autre point intéressant, mais qui ne verra le jour qu’en 2019, l’arrivée d’un framework universel entre iOS et macOS. Actuellement le développement (notamment pour la partie graphique) de ces deux OS est dissocié. Cela permettra de développer plus facilement pour les deux plateformes d’un coup.

Qu’est-ce qui te plait ou non dans ces nouvelles technologies ?

La base d’iOS est maintenant bien mature et forcément certaines nouveautés (comme ARKit et CoreML) sont assez spécifiques. Ce qui rend les rend difficiles à utiliser. Par exemple, ce sera quasiment impossible d’en trouver une utilité pour le projet de ma mission actuelle. Mais cela n’en reste pas moins des sujets très intéressants et j’espère pouvoir m’en servir dans les mois à venir. Que ce soit sur des tests personnels ou lors d’une future mission.
Dans tous les cas, j’ai été enrichi par cette conférence et j’en ressors avec de nouvelles connaissances.

Découvrez notre programme CARE !

Précédent

Suivant

Share This

Vous avez aimé ce contenu ?

Partagez-le à votre réseau

Astek Mag Footer