Sélectionner une page

Comment devenir un leader exemplaire ?

Être un chef, un directeur, un manager ou un responsable ne fait pas de nous des leaders. La connaissance technique ou le niveau d’instruction ne suffit pas, et le titre que nous avons, gage de compétences, ne représente qu’une petite partie de la réussite vers le leadership, la plus grande réside dans le savoir-être aux côtés de son équipe !

Voici mes conseils, inspirés de mon expérience professionnelle, de mes rencontres et de mes lectures :

 

Écoutez, écoutez et écoutez !

 

Voici le premier conseil qui est selon moi essentiel pour devenir un leader.

Dans notre vie personnelle ou professionnelle, nous sommes amenés à diriger un groupe de personnes pour réussir un objectif commun. Nous sommes désignés par le groupe, soit par une personne extérieure soit en s’étant autoproclamé leader (plus communément appelé dans le jargon de l’entreprise « prendre le lead »).

Dans tous les cas, nous devrons modifier les attitudes et le comportement des membres de ce groupe pour parvenir à un succès où tout le monde sera gagnant.

L’écoute est capitale pour arriver à ce succès. Cela peut sembler être anodin comme démarche, et pourtant rares sont ceux d’entre nous qui y arrivent vraiment. Une personne a besoin d’être écoutée, de se sentir importante, utile et d’être encouragée. Elle n’a pas seulement besoin d’être convaincue par vos arguments, elle a besoin d’être rassurée et comprendre pourquoi elle agit.

 

Donner envie

 

Un leader est celui qui est capable de gagner la faveur des autres, de les faire adhérer à son point de vue et de modifier leurs attitudes sans les contrarier.

Quand on se retrouve à la tête d’un groupe, il y a toujours des interlocuteurs avec des personnalités et des compétences différentes. Chacun aura ses qualités et ses difficultés, son degré d’orgueil et son amour propre. Et c’est là où se situe le plus gros du travail d’un leader.

Il ne suffit pas de donner un ordre pour que les tâches demandées soient réalisées par vos collaborateurs. Elles s’exécuteront peut-être par obligation ou grâce au rapport hiérarchique qui s’impose à eux mais elles ne seront pas faites par plaisir. Finalement, le résultat escompté ne sera pas toujours de qualité et de longue durée. Soyez participatif, mettez en place des actions concrètes pour laisser la place à la liberté d’expression, aux initiatives tout en communiquant sur le « Pourquoi » et la raison d’être des plans d’actions. Plus vos collaborateurs se sentiront impliqués dans l’objectif commun, plus ils trouveront du plaisir dans le quotidien.

 

Adoptez le bon lexique !

 

Quand vous vous adressez à vos équipes, essayez d’employer des mots réfléchis, car ils ont une grande importance. Par exemple n’utilisez pas le mot « mais », remplaçons-le par un « et ». Essayez ! La phrase change du tout au tout !

« C’est très bien ce que tu viens de faire mais tu pourrais aller au-delà pour mieux faire »

« C’est très bien ce que tu viens de faire et tu pourrais aller au-delà pour mieux faire »

Passons-nous des doubles négations, utilisons des phrases positives comme : « C’est bien ! » plutôt que « Ce n’est pas mal » ou encore « C’est juste ! »  plutôt que « Ce n’est pas faux ».

Arrêtez de prononcer les mots :

  • Problèmes
  • Soucis
  • Risques

Remplacez-les par :

  • Challenge
  • Défis
  • Exigences
  • Opportunités

Ne parlez pas de points négatifs mais « d’axes d’améliorations ».

Enfin, arrêtez de :

  • Vous plaindre
  • Critiquer
  • Condamner
  • Juger le travail des autres.

N’avez-vous jamais commis d’erreurs dans votre expérience professionnelle ?
Il en faut de la sagesse pour comprendre les autres et avoir de la maîtrise de soi.
Il faut comprendre d’où viennent les erreurs et soigner la source.

 

Encouragez et projetez

 

Quand une personne de votre équipe fait du bon travail, minime soit-il, n’hésitez pas à sauter sur cette occasion pour la complimenter honnêtement et sincèrement. Ne restez pas froid et indifférent face aux tâches réalisées. Suscitez-en lui/elle un vif désir de progresser et d’avancer en tenant compte de son point de vue en mettant l’accent sur ce qu’il désire. Si vous n’avez pas connaissance de ses désirs, alors cherchez-les ! Mettre le doigt sur ses aspirations ne fera qu’augmenter sa motivation !

Maintenant, venons-en à notre contexte d’entreprise : Vous avez été désigné leader technique d’une équipe Astek sur un projet et on ne vous demande qu’une seule chose : Mener cette équipe vers la réussite.

Pendant toutes les phases du projet, que vous connaissiez déjà les membres de l’équipe ou non, que ce soit dans un contexte agile ou pas, vous devrez communiquer et coopérer avec chacun d’entre eux.

Après avoir écouté votre équipe comme énoncé précédemment dans cet article, restez attentif, souriant, observez le comportement et l’attitude de chaque personne. Puis, sympathisez !
Dans cette étape, vous devez découvrir les points forts et les points à améliorer de chacun.
Pour y arriver, encouragez-les à parler d’eux-mêmes, de ce qui les intéresse, par exemple :

« Qu’attends-tu de ce projet ? »

« Sur quoi aimerais-tu progresser ? »

Faites-leur sentir leur importance et prenez en compte leurs ambitions.

La seconde étape, consiste à les faire adhérer à notre point de vue.

D’abord, évitez querelles et conflits inutiles. Entamez une discussion lors d’une réunion avec des phrases affirmatives et positives.

 

Respectez l’opinion de chacun

 

Evitez de dire aux membres des équipes qu’ils ont tort, laissez-les parler à leur aise. Accueillez avec enthousiasme les idées et propositions !

Dans la dernière étape, essayez de leur faire remarquer leurs points d’améliorations indirectement. N’hésitez pas à mentionner vos erreurs du passé avant de corriger les leurs. Quand vous demandez quelque chose, essayez de le faire de façon indirecte, par exemple : « Penses-tu que cela serait mieux de cette manière ? » Et si c’est possible, laissez-leur l’occasion de se corriger et de s’améliorer par eux-mêmes.

Et pour finir, faisons surtout l’éloge du moindre progrès.

Chabanne, Open Source Guru, big data addict chez Astek

Chabanne

Précédent

Suivant

Share This

Vous avez aimé ce contenu ?

Partagez-le à votre réseau

Astek Mag Footer