Astek et les Observatoires Photographiques du Paysage

bretagne-mer-paysage-astek-mag

A son patrimoine, la France compte plus de 3000 paysages qui évoluent au fil des années, sous l’influence de facteurs naturels ou humains. Dispersés sur le territoire, les Observatoires Photographiques de Paysages (OPP) suivent ces transformations de près pour permettre aux régions de mieux les comprendre et de les intégrer à leurs politiques d’aménagement. Grâce à sa nouvelle plateforme de mutualisation des OPP, la Bretagne propose aujourd’hui de re-parcourir ses paysages dans l’espace et dans le temps, au fil de ses itinéraires photographiques.

Qu’entend-t-on par paysage ?

La Convention Européenne du Paysage, signée à Florence le 20 octobre 2000 et ratifiée par la France en 2005, définit le paysage comme « une partie de territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l’action de facteurs naturels et/ou humains et de leur interrelations ». Un paysage est donc avant tout une perspective humaine au rôle socialisant, perçue comme « un élément important de la qualité de vie des populations : dans les milieux urbains et dans les campagnes, dans les territoires dégradés comme dans ceux de grande qualité, dans les espaces remarquables comme dans ceux du quotidien … [le paysage] constitue un élément essentiel du bien-être individuel et social».

drapeau_union_europenne

L’Europe se mobilise pour préserver ses paysages

La Convention Européenne du Paysage pose les lignes directrices des politiques de protection, de gestion et d’aménagement des paysages en Europe. Soulignant le rôle et la responsabilité des Etats, de leurs collectivités territoriales et des populations locales, la convention lance quatre missions à l’ensemble des parties concernées :

  • Identifier ses propres paysages sur l’ensemble de son territoire,
  • Analyser leurs caractéristiques ainsi que les dynamiques et les pressions qui les modifient,
  • Suivre les transformations de ces paysages,
  • Qualifier les paysages identifiés, en tenant compte des valeurs particulières qui leur sont attribuées par les populations.

photographe-paysage-opp-astek

astek-photographe-paysage-opp

Qu’est-ce qu’un OPP ?

Les Observatoires Photographiques des Paysages apportent une première réponse aux prérogatives de la Convention Européenne du Paysage. Au travers d’itinéraires photographiques, les OPP numérisent les paysages de nos régions pour nous permettre de les parcourir à nouveau dans l’espace ou dans le temps. La technique est simple : photographier le même paysage depuis un point de vue fixe, à plusieurs reprises et à intervalles réguliers ou irréguliers, pour pouvoir en retracer les évolutions. Grâce à la photographie s’ouvrent alors des fenêtres sur la réalité spatio-temporelle qui nous entoure, du point de vue des populations.

bretagne-image-satellite-astek-mag

Pourquoi ne pas utiliser des images satellites ?

Là où les images satellites apportent une vue cartographique des évolutions spatiales (avancée de la forêt, retrait des dunes, développement des zones périurbaines…), elles ne restituent en aucun cas la perspective humaine du paysage, tel que celui-ci est perçu par les populations, contrairement à la photographie prise au sol.

Au-delà de la simple constatation de la transformation des espaces, les séries photographiques archivées par les OPP permettent également d’en identifier les causes (qu’elles soient naturelles ou anthropiques), en vue d’adapter nos choix d’aménagement et d’infléchir les comportements des populations pour préserver ce capital. Il suffit pour cela de comparer les photographies entre elles et d’analyser les changements intervenus dans le temps.

POPP-Breizh-web-astek

Astek et la Bretagne sur un projet engagé!

Voilà un an que la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement de Bretagne (DREAL) et le Conseil Régional de Bretagne travaillent à la mise en place d’un outil de mutualisation des contenus visuels et sonores relatifs aux paysages, « POPP-Breizh », ou « Portail des Observatoires Photographiques du Paysage de Bretagne». Les missions de ce nouveau portail internet sont multiples :

  • Pérenniser les OPP,
  • Faciliter la diffusion des données et leur exploitation via une mise en ligne,
  • Etudier les dynamiques paysagères au moyen d’un tableau d’analyse,
  • Construire un emboîtement d’échelles (du local au national),
  • Créer le cadre des Observatoires Photographiques Participatifs du Paysage (OPPPa), une interface commune dédiée au dépôt et la gestion des itinéraires photographiques à travers toute la région.

Dans le cadre de cette nouvelle initiative régionale, Astek Rennes est intervenu sur un projet au forfait d’une durée d’1 an, pour définir l’architecture technique et la conception logicielle du portail POPP-Breizh, créer et intégrer sa charte graphique, réaliser son développement et assurer la maintenance corrective et évolutive de l’interface.

Géré en méthodologie agile (SCRUM), le projet est résolument tourné vers l’Open Source et bénéficie d’un dépôt GitHub et d’un installeur automatique en anglais.

Aujourd’hui piloté et évalué par la DREAL et de la région Bretagne, ce premier projet a vocation à être déployé, à termes, vers les autres régions de France et vers l’international.

Environnements techniques du projet:

PHP5, Drupal 7, SIG, Geoserver, Openlayer, JavaScript, JQuery, HTML5, Twitter Bootstrap, CSS, PostgreSQL, Postgis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*