Sélectionner une page

L’indemnité kilométrique vélo : et si nous pédalions ?

Entreprise citoyenne et responsable, Astek est acteur d’une démarche d’amélioration de ses environnements sociaux, économiques et écologiques.

En tant que signataire de la déclaration de soutien au Pacte Mondial, Astek s’engage chaque jour à travers des projets concrets liés au développement durable : préserver l’environnement et responsabiliser chacun de ses salariés.

Après plusieurs actions orientées autour du recyclage (papier, déchets informatiques, etc.), Astek promeut désormais l’écomobilité et encourage le choix des transports dits écologiques, dans le but de réduire l’émission de CO2. Cette volonté s’inscrit pleinement sur le chemin de la transition énergétique proposée par les Nations Unies lors de la COP 21 et reprise par la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Ainsi, les partenaires sociaux et la Direction d’Astek ont signé le 04 septembre dernier un accord d’entreprise afin de promouvoir les déplacements en vélo grâce à la mise en place de l’indemnité kilométrique vélo.

 

Les bienfaits du vélo

 

Est-il besoin de les rappeler ? D’abord sur la santé mais aussi sur le bien-être au quotidien, et donc au travail. Venir travailler à vélo, c’est aussi un gain de temps dans son trajet et une valeur sûre, plus besoin de se préoccuper des embouteillages ou des métros en retard !

En application de cet accord et depuis le 1er octobre, les salariés d’Astek peuvent bénéficier d’une prise en charge de leurs kilomètres pour tout trajet effectué en vélo entre leur résidence habituelle et leur lieu de travail (un seul aller-retour par jour travaillé). Dans le cadre des trajets dits de rabattement[1], cette indemnisation « IKV » peut se cumuler avec une prise en charge des titres de transport en commun.

 

Quelles sont les modalités de l’« IKV » ?

 

  • Elle est fixée à 0,25€ par kilomètre (conformément aux dispositions légales applicables)
  • Elle est limitée à 35€ maximum par mois et 350€ par an
  • Elle est soumise à cotisations sociales (salariales et patronales) à partir de 200€
  • Elle est reprise sur le bulletin de paye du salarié bénéficiaire

Faire du vélo pour venir travailler ou se balader le week-end en famille, c’est aussi penser à sa sécurité et à celle des autres. Chez Astek, tout salarié souhaitant bénéficier de l’indemnité kilométrique vélo doit s’engager à respecter les consignes de sécurité associées à ce moyen de transport.

Par cet accord, Astek continue de faire évoluer l’entreprise, ses femmes et ses hommes vers une démarche écoresponsable. Et Astek est l’un des précurseurs sur le sujet ! En effet, selon l’Observatoire de l’indemnité kilométrique vélo, seules 82 structures en France ont mis en place ce type de remboursement, pour un peu plus de 59 000 bénéficiaires. Avec Astek, cela fait 2 000 bénéficiaires potentiels de plus !


Alors, contribuons tous au respect de l’environnement : tous à vos vélos !

[1] Trajet effectué du lieu de résidence habituel ou du lieu de travail vers l’arrêt de transport public le plus proche.

Précédent

Suivant

Share This

Vous avez aimé ce contenu ?

Partagez-le à votre réseau

Astek Mag Footer