Sélectionner une page

Lionel, stagiaire Astek, a participé au Google Cloud Summit 2019 !

Bonjour Lionel, peux-tu te présenter ?

Je suis Lionel, stagiaire chez Astek depuis mai 2019. Je reviens tout juste du Canada (London, Ontario) où j’ai étudié 1 an pour ma dernière année d’école d’ingénieurs. Chez Astek, j’ai l’opportunité de participer à un projet mêlant Intelligence Artificielle, Deep Learning, Data Science et NLP. Mais aujourd’hui, c’est un autre sujet que je souhaite aborder avec vous : ma participation au Google Cloud Summit 2019.

Le Google Cloud Summit 2019, c’est quoi ?

Le Google Cloud Summit est un évènement ponctuel d’une journée au cours duquel les employés de Google Cloud, ainsi que leurs clients et partenaires principaux, présentent les innovations proposées au sein de la plateforme Google Cloud. Étant le pendant européen de Google Cloud Next, Paris a été choisie pour accueillir cet évènement pour la troisième fois.

Google Cloud Platform désigne l’ensemble des services orientés cloud dont l’hébergement est assuré par la grande firme. Cela concerne tous les services de transformation digitale, d’analyse de données, de gestion de ressources, d’administration réseau que Google a mis en place. Il faut savoir que ces services sont gérés indépendamment du service moteur de recherche Google.

De ce fait, la journée est rythmée par des conférences parallèles sur quatre thèmes ciblés : la modernisation de l’infrastructure entreprise, le développement d’applications, la productivité en collaboration, et la gestion de données et smart analytics. C’est principalement cette dernière catégorie qui m’a interpelé et amené là-bas.

Qu’est-ce qui t’a motivé à participer à cet événement ?

Déjà friand des conférences et évènements rassemblant des entreprises, c’est dans le cadre de ma veille technologique personnelle que j’ai découvert la tenue de cet évènement. C’est ma curiosité, mon envie d’apprendre toujours plus qui m’a motivé à participer à cette journée. Par ailleurs, ce type de rassemblement est une aide supplémentaire à la réflexion de mon projet professionnel. En effet, considérant que je fais de la recherche appliquée durant mon stage, c’est intéressant d’aller à la rencontre de professionnels du secteur, et surtout d’observer leur utilisation des concepts théoriques dans un contexte qui leur est propre.

Comment s’est déroulée ta journée ?

Nous sommes accueillis par une séance plénière classique avec le mot de bienvenue du CEO de Google Cloud, Thomas Kurian, venu d’Inde pour l’occasion. Le discours d’introduction a présenté les grandes lignes ainsi que la vision stratégique de l’entreprise. Des représentants de clients tels que Carrefour, Sanofi ou encore Amadeus ont également donné un retour d’expérience ou annoncé leur récente collaboration pour le déploiement de leur infrastructure cloud. Par ailleurs, la présentation des différents outils était systématiquement accompagnée d’une démonstration en direct des différentes fonctionnalités. C’est un total de 9×4 conférences qui sont proposées tout au long de la journée, entre lesquelles il est possible de découvrir les stands Google Cloud ou ceux d’un bon nombre de partenaires : Intel, Salesforce, ou encore Acer.

La salle était remplie pour la conférence d’ouverture du Google Cloud Summit

Quelles nouveautés techniques as-tu pu découvrir ?

Je n’avais qu’une vague connaissance des outils développés et commercialisés par Google dans l’industrie Cloud avant ce jour. Je connaissais uniquement leurs réalisations open source comme Tensorflow ou Word2Vec pour l’apprentissage automatique (machine learning). Les frameworks Hadoop et Spark n’ont pas été conçus par Google mais sont intégrés dans leurs solutions pour le big data.

Me rendre à ce salon m’a permis d’avoir une vue d’ensemble des outils cloud déployés par Google, dont Anthos (gestion de ressource et transformation digitale), BigQuery (data warehouse grande capacité). Toutefois c’est bien AutoML Tables qui m’aura le plus marqué en tant que stagiaire en Data Science/IA. Il s’agit d’un outil de modélisation basé sur les réseaux de neurones. Le plus fascinant est qu’ils ont réussi à concevoir cet outil de sorte à pouvoir être utilisé par quiconque n’étant pas un expert de ce domaine, même ceux n’ayant jamais fait de machine learning ; tout ceci en ayant des résultats à haute performance.

Pour conclure, quel bilan tires-tu de cette participation au Google Cloud Summit ?

Participer à cette journée m’a été bénéfique. J’ai pu voir de mes yeux, plus qu’une révision des concepts de base du machine learning, son application directe dans des problématiques industrielles. Durant mon stage chez Astek, j’ai appris que les spécifications et les définitions de cas d’usage sont essentielles et décisives dans une démarche d’innovation. J’en ai aussi eu la confirmation lors de ce sommet.

Ecrit par Chloé Liehn

Précédent

Suivant

Share This

Vous avez aimé ce contenu ?

Partagez-le à votre réseau

Astek Mag Footer